mardi 19 octobre
20h15 (ouverture des portes 20h)
Marché Gare présente

TERRENOIRE (chanson electro-pop)

 

Terrenoire. Des histoires d’amour et de mort. De lumières et de ténèbres mélangées. Et toujours au bout du tunnel de ces passions et de ces drames intimes le rayonnement d’une énergie solaire largement positive.

 

Aux commandes de ce projet vraiment pas comme les autres, deux frères Raphaël et Théo qui ont grandi dans le quartier populaire de Terrenoire en banlieue de Saint-Étienne. La terre originaire, celle qu’ils ont quittée mais dont les ondes irriguent toujours leurs cœurs et leur inspiration.

 

Conçu en septembre 2019 dans la cave que les deux frères ont transformé en studio- laboratoire, leur premier album troublant baigné par d’étranges courants clair-obscur a été profondément marqué comme l’ensemble du projet par la disparition du père en 2018. Naviguant avec classe entre poésie et réalisme, Terrenoire s’extirpe du marasme de la mort en trouvant dans le sexe la porte d’accès vers un ailleurs radieux.

 

Un premier album de bout en bout gonflé de cette sève profondément intrigante entre électronique et chanson déjà instantanément reconnaissable qui n’appartient qu’à Terrenoire. Les rapprochant ainsi des chefs-d’œuvre qui ont façonné leur imagination musicale : Kid A de Radiohead, L’imprudence d’Alain Bashung ou encore les envolées beats libres du label californien Brainfeeder. Sans qu’on ne puisse pour autant déceler dans les compositions des frères la moindre proximité avec un quelconque univers musical connu. Terrenoire est Terrenoire.

 

Après plusieurs reports de date en 2020, le duo est de retour pour présenter son nouveau show aux Lyonnais·es

 

Photo © Pierre-Emmanuel Testard

 

 

OJOS (urban pop)

 

La musique d’Ojos naît de la dualité. De la rencontre. Du choc, aussi. Entre deux âmes, deux univers. Mi-pop, mi-urbaine, elle est épurée, résolument contemporaine. Mi- hispanisante, mi- francophone, elle est singulière, reconnaissable entre mille, surtout lorsque ses influences latines viennent compléter le tableau.

 

Pour sublimer le contraste des émotions, les chansons s’y parent d’accents hip-hop, sans délaisser pour autant les guitares, qui préservent l’équilibre de l’ensemble. La voix, elle, est partagée entre l’espagnol et le français, comme pour mieux réconcilier des influences qui, au fond, ne demandaient pas mieux que de pouvoir enfin cohabiter.

 

« Volcans », le premier EP de Ojos est sorti en juillet dernier. Ces chansons sont, comme des volcans, insaisissables et imprévisibles. D’apparence calmes et silencieuses, elles contiennent une rage intérieure, mais laissent entrevoir des émotions fragiles et une pudeur évidente.

TARIF
De 11€ à 15€ (hors frais de loc.)

concert à venir au marché gare