“ARCHIVE MOI !” Dans les classeurs du Marché Gare 2006-2020

 

Pendant toute l’année 2021, on fouille dans les classeurs de votre salle de concerts préférée. Vous avez envie de nous raconter une anecdote pour “Archive Moi !”, c’est par ici.

 

🎤 Les artistes : Jacco Gardner, Neils Children

 

📌 Date : 28 janvier 2014.

 

 

— Bio Express —

 

Jacco Gardner

Comme son nom ne l’indique pas forcément, Jacco Gardner est Hollandais. Le musicien accède à la reconnaissance internationale à l’âge de 24 ans avec l’album “Cabinet Of Curiosities” (2013) sur Trouble In Mind Records. Il représente alors le must de la scène néo-psyché cool aux côtés de Foxygen, Allah-Las ou Tame Impala.
Poussant encore plus loin vers le baroque et l’exotica, son dernier album en date s’appelle “Somnium” ; il l’avait présenté à l’Epicerie Moderne en mars 2019 lors du Festival Transfer.

 

Neils Children

Le groupe anglais, talentueux, a eu un parcours chaotique. Il démarre en 1999 et s’adonne à un post-punk influencé par Gang of Four ou Wire, avant de finir la décennie en splittant. De retour en 2012 avec un nouveau line-up, il sort l’année suivante le très psyché et réussi “Dimly Lit” chez Boudoir Moderne” mais peine à nouveau à rester constant. Discret sur les scènes, il a sorti l’an dernier un nouveau EP, retournant aux sources de son projet.

 

 

— Le Souvenir —
par Maxime Jacquard, fondateur du label Echo Orange et ancien bénévole du Marché Gare

 

En 2013, après 3 ans de développement de mon association, je décide de créer ma société, en rachetant un petit catalogue d’édition de Jazz. Je rencontre alors le gérant d’un jeune label toulousain qui me parle d’un groupe anglais “culte” qu’il vient de signer et dont il est en train de produire le nouvel album. Ce groupe s’appelle Neils Children. John, le leader, a été classé dans le top 50 des mecs les plus cools d’Angleterre par le NME. Ils ont participé au démarrage de carrière de groupes comme The Horrors ou Bloc Party. Bref, sans avoir eu un gros succès, c’est culte dans un certain petit milieu post-punk anglais.

 

Après quelques aller – retour à Londres pour les rencontrer, nous signons, l’album est terminé, il est très beau. Très vite je remarque et on me dit que le chanteur est très particulier, assez névrosé. Je me souviens que quand on discutait dans un bar à Londres, il se tordait les doigts, tapait sur la table… Le claviériste a lui aussi de sérieux problème, d’alcool principalement, et peut potentiellement faire n’importe quoi.

 

Assez vite, les relations virent au gris avec ce groupe. Ils ne sont pas contents des ventes, nous accusent de plein de trucs, le mec du label se fait lui même engueuler par son label, s’engueule avec le groupe…

 

Fin 2013, Benjamin du Marché Gare me propose de programmer le groupe en première partie de Jacco Gardner, que j’adore. Je suis hyper content. J’organise avec le label leur venue et je propose même à Benjamin de mixer avant le set, pendant le changement de plateau et après le live de Jacco. 

 

Le groupe donne ce soir là un concert magnifique, John, est tendu, stressé, comme d’habitude, mais sur cette date là ça fait ressortir le meilleur.  Un très bon souvenir que je garde de la soirée, c’est quand Jacco est venu me voir, alors que je passais “No Milk Today” de Herman’s Hermits, en me disant “you have very good taste, I love everything you play!”.

 

Les moins bons souvenirs resteront l’attitude du groupe ce soir là. Je me souviens de plein de petites choses désagréable, du bassiste qui débranche mes platines alors que je suis en train de mixer pour brancher son téléphone, de leur froideur quand le chanteur refuse de me faire un hug alors que le batteur me prend dans ses bras… À la fin de la soirée, le bassiste me demande de leur commander un taxi en me disant « on est prêt, on descend dès qu’il arrive ». Ils se sont finalement amusés à faire attendre le mec un bon bout de temps, je m’en suis tiré avec une note à plus de 100 balles pour faire Perrache – Terreaux.

 

Je leur prêtais mon appartement ce soir-là, je dormais chez ma copine. Quand j’y suis retourné le lendemain, je me suis rendu compte qu’ils l’avaient presque saccagé : des bouteilles de partout, du vin rouge renversé sur les tapis, et le pire : ILS AVAIENT DETRUIT MON PUZZLE ! Je me souviens ce jour là de ma tristesse en voyant le puzzle de 1 000 pièces que j’avais presque finalisé, par terre en petit tas. Je me suis dis ce jour là « c’est vraiment des punks en peluche ».

 

Les mois et les années suivantes, je n’ai plus trop eu de nouvelles du groupe, mais je crois qu’ils n’ont plus rien fait de très intéressant. Ils ont viré le clavier qui posait trop de problèmes. Le mec du label toulousain a décidé suite à cette expérience négative de lâcher la musique pour se consacrer à totalement autre chose.

 

 

— Liens & Crédits —

 

🤜 Jacco Gardner
🤜 Neils Children
🤜 Echo Orange
📷 Photos concert © Johan Cottree pour Le Mauvais Coton. Affiche concert par Cara Mia.

 

Galerie de photos