“ARCHIVE MOI !” Dans les classeurs du Marché Gare 2006-2020

 

Pendant toute l’année 2021, on fouille dans les classeurs de votre salle de concerts préférée. Vous avez envie de nous raconter une anecdote pour “Archive Moi !”, c’est par ici.

 

🎤 Les artistes : Frank Carter & the Rattlesnakes, Woes, Demob Happy.

 

📌 Date : 29 Mars 2018.

 

 

— Bio Express —

 

Frank Carter & the Rattlesnakes

Rouquin teigneux et tatoué de la tête aux pieds, le jeune anglais Frank Carter va d’abord s’illustrer dans deux groupes punk hardcore : Gallows et Pure Love, à bord desquels il se forge une réputation de frontman explosif. En 2015, il monte le groupe The Rattlesnakes avec le guitariste Dean Richardson. Lorsqu’il arrive au Marché Gare en mars 2018, il a sorti deux albums, qui fourniront à égalité la setlist du soir. Depuis, Frank Carter a sorti un troisième album, réactivé Gallows, bossé avec Tom Morello de Rage Against the Machine et tourné dans les plus grands festivals.

 

WOES et Demob Happy

Surnommés les Bad Boys du UK Pop-Punk, WOES accompagnaient Frank Carter sur cette tournée. Créé en 2015, le groupe a sorti un album en 2019 avant d’annoncer sa séparation seulement un an plus tard. 

Plus expérimenté, Demob Happy a sorti deux albums de rock psyché dans la grande tradition anglaise. Originaire de Newcastle, le groupe a bougé à Brighton, où il continue son petit bonhomme de chemin, notamment mis en lumière par une tournée avec Jack White en Angleterre.

 

 

— Le Souvenir —
par Kiki Bastien, animateur radio et photographe

 

Frank Carter and the Rattlesnakes, mars 2018, déjà 3 ans ! En cette période troublée, j’ai l’impression que ce concert s’est passé il y a une éternité. Pourtant il faisait tellement chaud dans la salle du Marché Gare que mon t-shirt s’en souviens encore.

 

Le genre de show où tu sens que l’engouement est là, où les retardataires cherchent le précieux sésame jusque devant la porte de la salle, sans succès. Pour une fois que je venais en spectateur et pas en tant qu’animateur radio, je n’ai pas regretté de prendre les tickets tôt !

 

Salle comble, il a fallu pousser les murs pour que tout le monde puisse rentrer. Je n’ai pas gardé un souvenir impérissable des 2 premières parties, nous allons donc passer dessus et parler directement du sujet principal : Frank Carter. Car oui, il faut tout un groupe mais Frank sort clairement du lot. Un showman né, et il le prouve encore ce soir là en donnant le tournis à tout le monde. Littéralement puisqu’il finit tête en bas dans la foule après s’être suspendu au pont lumière, à héler le pit, à communier avec le public, prendre un selfie vidéo avec le premier rang. Bref, la définition même de bête de scène !

 

Derrière, un public réceptif et qui lui redonne toute cette belle énergie, avec pogo, slam à gogo, chant à tue tête sur notamment le fameux titre “I hate you” sur lequel on saluera Rob de Beyond Bizarre qui, debout sur les épaules d’un collègue, portait le t-shirt “I hate you“. Beau choix, beau moment. Au final, les musiciens nous joueront la quasi-totalité des titres des 2 albums, pour un show authentique et exceptionnel, que j’ai plaisir à me remémorer en regardant les 2 énormes clichés de mes compères photographes Anthéa et Kymmo. Bon allez, fini la Covid, j’ai envie de me casser la nuque maintenant !

 

 

— Le Souvenir —
par Kymmo, photographe

 

Cela fait déjà un petit moment que je suis le Britannique Frank Carter, de ses débuts avec Gallows à maintenant avec ses Rattlesnakes mais celui-ci se fait assez rare à Lyon : un premier passage en 2017 au Radiant en première partie de Biffy Clyro et un second en tête d’affiche ce 29 mars 2018 au Marché gare.

 

Pour la petite histoire je devais le rencontrer dans l’après midi pour faire une interview et quelques photos mais le groupe étant pas mal pris, ça c’est fait seulement 1 heure avant le concert dans les loges, entre deux séances de yoga et ce fut très sympa ; Frank étant quelqu’un de très simple malgré ses airs de gros dur.

 

Quant au concert, j’étais bien sûr là pour faire des photos et donc au premier rang, j’avais vraiment hâte car clairement ça sentait le concert de l’année. Tout était réuni, une salle taillée pour Frank Carter avec sa scène basse qui fait se sentir proche de l’artiste, et un public ultra chaud.

 

Dès les premières notes de guitare le Marché Gare s’enflamme pour une grosse heure et demi de rock et de partage. Frank Carter est partout sur scène, parmi son public et même pendu aux structures servant de support aux lights.

 

C’était fou, clairement mon meilleur concert de cette année 2018 qui commençait à peine avec certainement une de mes plus belles photos de l’année assortie de pas mal de très beaux bleus sur les tibias!

 

 

— Liens & Crédits —

 

🤜 Frank Carter & the Rattlesnakes
🤜 WOES
🤜 Demob Happy
📷 Affiche du concert par PoK ; Photos © Kymmo et © Kiki Bastien (Le Rock a Kiki) ; Vidéo Anthéa ; Setlist extraite du site setlist.fm

Retrouvez des photos de Frank Carter dans le livre de Kymmo, « Lyon, 15 ans de musique en photo » qui sortira début avril.
Vous pouvez me le commander directement par mail à contact@kymmo.fr ou via ce site https://www.okpal.com/lyon-15-ans-de-musique-en-photo/#/

Galerie de photos