“ARCHIVE MOI !” Dans les classeurs du Marché Gare 2006-2020

 

Pendant toute l’année 2021, on fouille dans les classeurs de votre salle de concerts préférée. Vous avez envie de nous raconter une anecdote pour “Archive Moi !”, c’est par ici.

 

🎤 Les artistes : Steno.P, Ogo, HLMS dans le cadre du Concert du Labo du Conservatoire.

 

📌 Date : 26 Mars 2008.

 

 

— Bio Express —

 

Le Labo du Conservatoire

Depuis plus de 15 ans le Labo du Conservatoire de Lyon propose un accompagnement complet aux groupes ou artistes de musiques actuelles amplifiées et chanson : Locaux de répétions, Répétitions accompagnées, Résidences dans les salles partenaires, Concerts réguliers dans les salles partenaires, Enregistrement Studio, Rencontres de professionnels du secteur, Travail individuel, etc.

Il travaille avec de nombreux partenaires, dont le Marché Gare bien sûr, mais aussi le Périscope, le Ninkasi Gerland, Les Abattoirs, A Thou Bout d’Chant, le FIL, Grand Bureau…

Les inscriptions aux auditions ont lieu chaque année de juillet à début septembre en ligne sur le site du conservatoire de Lyon. Les auditions se déroulent mi septembre et permettent à l’équipe du Labo de découvrir les artistes. Le groupe ou artiste doivent jouer 2 titres de leur répertoire puis un échange s’installe avec l’équipe du Labo du conservatoire afin de mieux connaître leur projet artistique et les attentes de chacun.

Pas mal d’artistes ont joué au Marché Gare dans le cadre des concerts du Labo du Conservatoire. En voici quelque-un.es : KCidy, Pratos, Phylemon, Sin Tiempo, Deadwood, Yeasty Kids, Ubikar, Hot Dog Carabine, Julia Kat.

 

Steno.P, présentation sur le site Zikinf

“Les multi-facettes de Mr Chapuis, muse contemporaine de ces cinq artistes, créent une singulière mosaïque des genres. Sur fond de rythmiques puissantes, basses profondes, guitares hypnotiques, synthés tourmentés et chants frénétiques, Steno-P explore hip-hop, métal, électro, dub, drum’n bass pour un rock fusion singulier.”

 

Ogo (Organismic Groove Orchestra)

L’Orgasmic Groove Orchestra évolue sur la scène lyonnaise depuis octobre 2006. Il entame alors sa formation au Conservatoire de Lyon. Sur scène, leurs cravate rose et leur style funky se mélange parfois au rock, au hip hop ou encore au festif, pour un mélange explosif destiné à répandre l’orgasme sur la planète terre

 

 

— Une présentation de la promo 2008 — par Julien Chièze, musicien et coach au Labo du Conservatoire de Lyon

 

On trouve déjà dans les murs du Labo de beaux noms en devenir : un certain Martin Luminet  avec son projet de l’époque Abrybuss. Une certaine Ambre Pretceille qui allait recruter l’excellent guitariste  Mathias Chirpaz (également au Labo) pour fonder ce qui allait devenir Taïni & Strong puis voguer en solo avec son projet Cavale.

 

C’est également la promo de la bande à Ubikar, des Steno-P et Ogo ainsi qu’à l’incroyable Deadwood, artiste iconoclaste qui a vraiment marqué son passage et qui officie aujourd’hui du côté de la Belgique et de l’Angleterre. On retrouve également Wendy Martinez, des groupes Gloria, Bye Bye Dubaï et en solo, dans des balbutiements de projets expérimentaux à l’époque. Côté chanson française, on est pas en reste avec Sebastien Gallet dit Sèbe et Lily Lucas.

 

 

— Le Souvenir —
par Seb, saxophoniste de OGO

 

A ce moment-là, les OGO (Orgasmic Groove Orchestra) sortaient d’une résidence de 2 jours au Marché Gare avec Philippe Prohom. On avait ciselé le set, trouvé des nouveaux placements scéniques, bossé sur la présence du chanteur, fait du ménage dans les compos…bref on était chaud !

 

C’était un vrai plaisir d’évoluer sur cette belle scène du marché gare, avec les copains de Steno-P. La salle était bien remplie ce soir-là. Je crois me souvenir qu’on ouvrait le bal, c’était pas encore blindé mais y avait du monde. Punaise on était jeune, on y croyait, on était chaud dans nos costumes noirs et cravate rose, so funky à la sauce lyonnaise !

 

Durant nos 2 ans au sein du Labo, on a bossé avec Gilles Gasparoto (je crois qu’il kiffait bien notre zik !), Julien Chièze, puis avec Francis Richert. D’ailleurs, j’ai pour ma part été un peu déçu de ne l’avoir eu qu’à la fin et pas assez longtemps à mon goût, on aurait peut-être pu continuer à faire du bon taf avec lui.

 

Au final, quand on s’est retrouvé seul, avec un projet difficile à vendre, il fallait qu’on fasse un énorme boulot, on a été fébrile, et on a décidé d’arrêter, les incohérences qu’on avait mis en lumière nous ont semblé compliqué à surmonter, et chacun avait des aspirations différentes à ce moment-là…en septembre 2008 ce fut la fin des OGO.

 

Pour OGO les 2 ans au sein du labo ont été un vrai plus, un vrai tremplin vers la professionnalisation, nous avons agrandi notre réseau et appris aussi qu’un groupe inclassable qui fait de la musique assez complexe ne trouve pas facilement sa place dans le paysage culturel et musical. Cela n’a pas empêché les membres du groupe de se professionnaliser, puisque à l’exception d’un membre, nous sommes tous devenu professionnels de la musique ou du spectacle vivant. Il y a un pianiste pro et enseignant, un guitariste pro et dumiste, un bassiste pro, un compositeur de musique contemporaine, un saxophoniste pro et enseignant, un acteur de théâtre, magicien, chanteur et pianiste et enfin un instituteur qui compose du rap pendant les vacances scolaires ! Donc en fait, tout le monde ! 🙂

 

 

— Le Souvenir —
par Julien Chièze, musicien et coach au Labo du Conservatoire de Lyon

 

Pour ce fameux premier concert au marché gare, je me souviens bien des deux projets à l’affiche et des surprises en Feat. ! OGO (funk) et Steno-P (electro-rock) serrent un peu les fesses ce soir là, les membres de l’équipe du Labo ne savent pas si le public va suivre pour ce premier partenariat avec le Marché Gare. La jauge va s’avérer tout à fait respectable : 1200 personnes selon les organisateurs, une centaine selon les sources officielles. 🙂

 

Je me souviens que dans la même période, le Labo file un coup de main à Tiko et son projet Under Kontrol en pleine préparation des championnats du monde de Beatbox. Ils seront d’ailleurs sacrés champion du monde en 2009 ! Tiko est alors très en lien avec Fish Le Rouge. Et toute cette jolie bande s’est acoquinée avec les STENO-P…

 

Les OGO ouvrent la soirée et chauffent la salle comme il se doit, délivrant un Funk impeccable à l’énergie contagieuse. Puis vient le tour des Steno-P. qui démarrent  leur set, vraiment classe, dans une ambiance électro – rock – psyché.  Sur les trois derniers morceaux du set, Tiko & Fish Le Rouge apparaissent sur scène pour nous mettre un claque mémorable. On sent les Steno-P surpris eux mêmes par cette énergie incroyable que les MC développent, mais les franc-comtois gèrent parfaitement le Feat. Un mariage improbable et complètement réussi. Les plus vieux feront un parallèle avec la collaboration entre Run DMC et Aerosmith !

 

 

— Liens & Crédits —

 

🤜 Steno-P
🤜 OGO (oui c’est une page MySpace)
🤜 Le Labo du Conservatoire
📷 Visuels du Labo : Cara Mia ; Photos Steno-P © The Glint ; Autres photos : archives du Labo ou page Facebook.

Galerie de photos