mardi 29 mai
21h ► AU PÉRISCOPE
Le Marché Gare et le Périscope présentent

Membre du collectif Dur&Doux, le quatuor Ni va chercher dans sa folie une technicité monstrueuse, ou inversement. Toujours est-il que la créativité est constamment au centre de leurs préoccupations, à la manière de Pauwels, jamais à court d’idée pour que leur noise punk instrumental et progressif maintienne en live une tension électrique.

 

PAUWELS

(Noise / Math Rock)

pauwels.bandcamp.com

 

Originaire de Strasbourg et de Mulhouse, terreau plus fertile que les berges du Nil en matière de rock’n’roll, Pauwels porte ses guitares rugissantes comme un étendard. Cavalcades rythmiques, riffs qui chatouillent les boyaux, le travail du groupe est aussi bon à déguster sur disque qu’en live. Officiant sur la scène noise depuis 2011, le quatuor alsacien n’en est pas à son coup d’essai, leur dernier disque sorti sur October Tone Records aux côtés des limougeauds de Uns ne nous avait d’ailleurs pas laissés indifférents !

 

 

NI 

(Rock noise – Free jazz – Acid Drums)

niiii.bandcamp.com

ni-music.com

 

On pourrait faire simple et dire de Ni que c’est un groupe de rock instrumental. On s’arrêterait là et on se resservirait un bon café, regarderait la pochette de leur dernier album en se disant que ça fait du bien de profiter du balcon, que le printemps revient, et qu’on écouterait bien les oiseaux chanter tout l’après-midi, que ça faisait longtemps.

Pour compliquer un peu, on dirait que Ni est un Monstre à quatre têtes. Un grand méchant Ni, qui aurait troqué la linéarité des routes de l’Ain dont il vient contre des architectures impossibles, qui tiennent à grand renfort d’électricité et de polyrythmies apatrides.

 

Dans son temple, le quatuor perce les fenêtres à coup de cris, les murs élevés tiennent grâce à une nervosité virtuose et la qualité des fondations dissipe tout doute quant à la résistance potentielle du bazar pour les siècles à venir.

 

À l’intérieur, c’est la bourrasque continue, des enfants courent un peu partout et leurs parents dansent autour d’un grand bûcher festif au milieu duquel la valse, la forme couplet-refrain et les mesures 4/4 lâchent un dernier râle avant d’être réduites à l’état de cendres.

TARIF
AU PÉRISCOPE - 13 rue Delandine, Lyon 2 • 6€ abonnés Marché Gare et Périscope | 8€ en prévente, abonnés Bizarre ! et Épicerie Moderne | 10€ sur place