jeudi 26 mai
20h
S2M / Périscope & Marché Gare présentent

Le Périscope et le Marché Gare s’associent autour de  l’événement POP POP POP FRANCOPHONE, pour mettre en lumière la chanson pop, aventureuse, innovatrice d’hier et d’aujourd’hui. Au programme, une rencontre avec Maxime Delcourt, journaliste et auteur du livre « Il y a des années ou l’on a envie de ne rien faire » le 25 Mai au Périscope  et un concert avec O, Nicolas Michaux et Baptiste W.Hamon le jeudi 26 Mai au Marché Gare

 

O est le masque choisi par Olivier Maguerit, musicien de Syd Matters, pour s’affranchir en solitaire dans une écriture pop, simple et rayonnante. Un style aux allures extravagantes et hypersensibles proche des chansons de Nicolas Michaux qui contribue lui aussi avec aisance au renouveau de l’écriture francophone.

 

O  

Mina Tindle, Syd Matters – Paris  

 http://www.oohmmusic.com/
Des années durant, Olivier Marguerit fut considéré comme le meilleur sideman de la pop à Paris. Multi- instrumentiste il était celui qui – de Syd Matters à Mina Tindle en passant par Chicros et Thousand – mettait les autres en valeur, 

Et puis un jour Olivier a décidé de se mettre au centre. Pas uniquement au centre de la scène pour attirer la lumière : au centre de la musique, plus près de son cœur, de cette source qui semble abreuver inlassablement le Parisien.

Il y eut deux vinyles, sortis confidentiellement sous le nom de O (Ohm part 1 et Ohm part 2). Un O comme un cercle tracé autour de lui, autant pour s’isoler que pour inviter. Un O comme le son le plus musical et universel qui soit. Un O aussi comme une cercle parfait, exercice de dessin pourtant périlleux réussi du premier coup.

Libre, érudite, physique, dépourvue de tout calcul et de toute pudeur, la pop scintillante de O rappelle que les héros musicaux de Daniel Balavoine s’appelaient David Byrne et Peter Gabriel. Elle est la preuve euphorique que la plus grande des évidences est souvent le fruit de la plus grande des sophistications. Et qu’on ne crée vraiment d’œuvre digne de ce nom qu’en piétinant avidement les frontières du « cool » et du bon goût.

 

 

NICOLAS MICHAUX

(Pop ) – Belgique

Ouvert aux quatre vents d’une inspiration guidée par les rencontres et les voyages, le premier album du Belge Nicolas Michaux est une collection de chansons pop qui échappent aux étiquettes. Mélodies addictives, arrangements originaux et délicats, maniement du français et de l’anglais avec une égale facilité, tout ici séduit et surprend. Si on peut leur trouver des parrains (George Harrison, Neil Young) et leur deviner des cousins (Dominique A, Mac DeMarco, Florent Marchet), l’écriture et l’esprit qui ont guidé Nicolas Michaux sont profondément personnels et singuliers.

 

BAPTISTE W. HAMON

(Folk / Country Dramatique) – France

Nourri au biberon du folk américain, de Dylan à Cohen, en passant par Townes Van Zandt, Baptiste W. Hamon délaisse peu à peu les influences américaines qui l’ont fait rêver enfant pour renouer avec ses racines françaises. Parti au Texas sur les traces de ses idoles, le Parisien d’origine découvre aussi la chanson réaliste française : les mots et les mélodies de Brel, Barbara, Reggiani l’inspirent adroitement. Sans pour autant renier son héritage folk/country, il écrit désormais dans la langue de Molière, comme une évidence. Jouant avec une voix frêle et éraillée, le jeune auteur-compositeur-interprète évolue dans un registre plus sombre, poétique et mélancolique. Découvrir Baptiste W. Hamon c’est « quitter l’enfance » avec talent.

 

 

TARIF
Préventes 11€ (abonnés) et 13€ (+ frais de loc.) / Guichet 15€ /