samedi 10 février
20h
Le Marché Gare et AFX présentent

Depuis plusieurs années, notre quatuor rock barré favori s’attèle à transformer l’adage : plus on est de fous, plus on Ni. Noise, rock expé, free-jazz électrique, les chevaliers de Ni s’arment
de tous les registres aventureux pour nous retourner la tête. Un défi qui amuse aussi le duobatterie de Deux Boules Vanille : une sucrerie acid-disco-math-rock addictive, à consommer sans modération. Vous l’aurez compris, amis de la demi-mesure, passez votre chemin.

 

NI

(Rock noise – Free jazz – Acid Drums)

niiii.bandcamp.com/album/les-insurg-s-de-romilly-2

http://facebook.com/ni.ni.ni.music

 

On pourrait faire simple et dire de Ni que c’est un groupe de rock instrumental. On s’arrêterait là et on se resservirait un bon café, regarderait la pochette de leur dernier album en se disant que ça fait du bien de profiter du balcon, que le printemps revient, et qu’on écouterait bien les oiseaux chanter tout l’après-midi, que ça faisait longtemps. Pour compliquer un peu, on dirait que Ni est un Monstre à quatre têtes. Un grand méchant Ni, qui aurait troqué la linéarité des routes de l’Ain dont il vient contre des architectures impossibles, qui tiennent à grand renfort d’électricité et de polyrythmies apatrides.

Dans son temple, le quatuor perce les fenêtres à coup de cris, les murs élevés tiennent grâce à une nervosité virtuose et la qualité des fondations dissipe tout doute quant à la résistance potentielle du bazar pour les siècles à venir. À l’intérieur, c’est la bourrasque continue, des enfants courent un peu partout et leurs parents dansent autour d’un grand bûcher festif au milieu duquel la valse, la forme couplet-refrain et les mesures 4/4 lâchent un dernier râle avant d’être réduites à l’état de cendres.

 

2 BOULES VANILLE

(Rock noise synthétique)

2boulesvanille.com

soundcloud.com/deux-boules-vanille

 

2 Boules Vanille est Loup Gangloff et Frédéric Mancini, duo de batteries déclenchant des synthétiseurs analogiques et la furie tribale d’une noise synthético-brutale et barrée.
Le groupe a fabriqué puis peint ses instruments avec ses quatre mains sur un dispositif identique : des capteurs fixés aux batteries fonctionnent comme des touches de claviers et déclenchent des synthétiseurs analogiques: à chaque frappe se superpose un son électronique. Pas de boucles, pas de presets, tout est joué, tout est modulé sur le vif. Les constructions rythmiques dictent les mélodies ou en deviennent esclaves.
La musique produite est en constante évolution, chargée de tensions, d’explosions, de dérapages, et explore les jeux polyrythmiques, les musiques répétitives, la techno, l’acid house. Simple, efficace et sans prétention technique, le groupe écrit ses morceaux avec une rigueur mathématique, en considérant les accidents et le Chaos avec la même attention que les structures standards des hits radios. En résulte une musique idiote et solitaire, dansante, qui s’écoute dans le pit, en discothèque ou au supermarché.

TARIF
13€ au guichet | 11€ en prévente et abonnés Périscope, Bizarre!, Epcierie Moderne | Gratuit abonnés Marché Gare

concert à venir au marché gare