jeudi 22 octobre
18h30 - 020h30-00h00
agnès b., Le Comoedia & le Marché Gare présentent

Projection du documentaire « Des Jeunes Gens Mödernes » sur l’après punk en France à 18h30 au Comoedia suivi du concert de A Boy Called Vidal (de Marie et les Garçons, groupe phare Lyonnais des années 80) et Noir Boy George au Marché Gare dans la lignée de cette scène new wave et post-punk qui failli faire trembler la France.

_______

DES JEUNES GENS MODERNES

Film documentaire et concert / post punk & culture novö en France.

___________

Pass soirée : 14,90€ // prochainement disponible !

Cinéma Comoedia  – 18h30 – Tarif réduit : 6,80€  / Plein Tarif 8,80€

Marché Gare – 20h30 – 9-11-13€
Concert à 9€ sur présentation d’une place à la projection au Comoedia, pour les indécis !

 

Marché Gare (MJC Confluence)  – 34 Rue Casimir Perrier 69002 Lyon
Cinéma Comoedia  – 13 Avenue Berthelot 69007 Lyon

www.marchegare.fr  // http://www.cinema-comoedia.com/

 

FILM –   « Des Jeunes Gens Mödernes » :
Post punk, cold wave et culture novö en France 1978–1983 »  –  Comoedia 18h30

 

En avril 2008, la galerie du jour agnès b. rendait hommage à la scène musicale et artistique prolifique qui avait engendrée les cendres encore fumantes du mouvement punk en France, à la fin des années 70, à travers l’exposition collective Des Jeunes Gens Mödernes. Le projet de film documentaire éponyme qui voit le jour à la rentrée 2013 a été initié durant la préparation de l’exposition. L’idée, au départ, était simplement de documenter les entretiens menés par J-F Sanz, commissaire de l’exposition, afin de constituer une archive vidéo des éléments qui allaient nourrir le contenu et la problématique de l’exposition. Très vite, des thématiques fortes ainsi que des contradictions flagrantes ont émergé des évocations des différents intervenants, mettant au jour les éléments d’une mémoire fragmentaire mais néanmoins très vive d’une époque jusque là injustement ignorée et assez peu documentée.

Associant ces différents témoignages à de nombreuses images d’archive photo et vidéo dont certaines sont encore inédites à ce jour, le film tente de rendre compte de l’effervescence créative de cette génération et de saisir la complexité du contexte dans lequel elle a du éclore et se développer. Il propose avec une trentaine d’année de recul une analyse des causes et des conséquences de ce micro phénomène pop-culturel tellement signifiant par ailleurs. Il montre comment du nihilisme le plus radical et jusqu’au-boutiste peut naître un mouvement créatif riche, diversifié, cultivé et sophistiqué, à la fois profondément ironique et désespérément romantique.
 Quelques intervenants: Philippe Pascal, Jacno, Elli Medeiros, Etienne Daho, Daniel Darc, Edwige Belmore, Maurice Dantec, Franck Darcel, Lio, Kiki et Loulou Picasso, Fifi Chachnil, Denis Bortek, Patrick Vidal, Maripol, Jean-Eric Perrin, J-B ‘Born Bad’ Guillot, Sergeï Papaï, Marie-France, F. J. Ossang, Michel Esteban, Serge Kruger, Gilles Leguen, Béatrice Dalle, Pierre René Worms, Patrick Eudeline, Marc Caro, René Licata, Reed o 13… Et même l’ombre du fantôme d’Yves Adrien! Qu’ils soient tous remerciés

Des Jeunes Gens Mödernes | Post punk, cold wave et culture novö en France 1978 – 1983 | Film documentaire réalisé par Jean-François Sanz | écrit par Jean-François Sanz et Farid Lozès | monté par Farid Lozès | Produit par POLYESTER & Lovestreams agnès b. productions – Collectif MS 20

 

CONCERT – A Boy Called Vidal  +  Noir Boy George
P.V joue Marie et Les Garçons // One Man Synth-Drama –  Marché Gare 20h30

 

A Boy Called Vidal
https://www.facebook.com/A-Boy-Called-Vidal

Quand Patrick Vidal met les pieds à New York pour enregistrer son premier album avec son groupe de lycée “Marie et les Garçons“, il se retrouve en plein vortex Disco et No Wave. Il ne sait pas encore que son groupe, formé à Lyon, hautement influencé par le Velvet Underground, sera bientôt produit (sur 3 titres) par John Cale, ni que 35 ans plus tard des groupes comme La Femme les citeront en référence, et encore moins que leur disque éponyme sera réédité par Gonzaï Records, après la sortie initiale en 1980 chez Ze Records. Groupe mythique de la scène disco-punk de l’époque, Marie et les Garçons doit également son nom à Marc Zermati de l’Open Market et Skydog Records. Suivront un concert au CBGB en 1978, des singles comme “Re-Bop” défendus par le Melody Maker et un début de notoriété au delà de l’hexagone. Après l’enregistrement de ce premier album aux idées ambitieuses mixant disco et expérimentations minimalistes (“à la Residents” selon Patrick Vidal), c’est déjà la fin du groupe et Marie, ne comprenant pas bien le nouveau beat des Garçons, s’en va et rejoint Electric Callas… Il ne restera plus que Garçons, et Marie décèdera en 1996 d’une rupture d’anévrisme. Ce soir là au Marché Gare, c’est toute cette histoire que Patrick Vidal se propose de vous raconter. Re-bop !

 

Noir Boy George
https://noirboygeorge.bandcamp.com/

Projet solo porté par Nafi (Le Chomage, Scropion Violente, The Dreams), Noir Boy George s’arme d’un peu de courage, de déception, beaucoup, et d’un synthé pour faire face à l’audience sur laquelle il s’apprête à éructer les saletés du quotidien : bébé congelé, l’ambiance morbide des villes de moins de 4 000 habitants ou encore l’attraction mutuelle des gens malheureux. Sans prétention maléfique cependant, Noir Boy George sonne plutôt comme une ballade réaliste, mélodie ignorée d’un star-system, témoignage inaudible des journées pénibles. On pense alors à un timide droit de réponse aux paillettes de la culture avec un grand C, un manifeste individuel et décalé de l’aventure humaine. Un enfant des Jeunes Gens Modernes, donc.

 

 

TARIF
PASS SOIREE 14,90€ ! // Projection 6,80 - 8,80 // Concert Abonnés : 9 / Préventes : 11 / Plein tarif : 13€