samedi 4 novembre
20h30 - 23h30
Le Marché Gare et Bizarre! présentent

Formé au milieu des années 90, Dälek s’est construit à la marge des cultures alternatives musicales pour puiser sa proche énergie. C’est pourtant à cheval entre plusieurs styles prédominants aux Etats-Unis, à la fois hip-hop, shoegaze, noise, que Dälek a réussi à façonner une identité artistique si obscure, hybride et fascinante. Fer de lance du label Ipecac et Dead Verse recordings le groupe continue de traverser le globe, animant à chaque étape une messe noire qui alimente une fanbase toujours en renouvellement.

 

DÄLEK
(USA / Hip-Hop Indus / Expérimental)
www.facebook.com/dalekmusic

 Précurseurs d’une fusion géniale de beats ahurissants de profondeur, de textures saturées et abrasives qui suggèrent les grandes heures de la noise, de scratchs bruitistes et de flows aussi dévastateurs qu’émouvants, Dälek compte à son actif plusieurs albums incontournables (Gutter Tactics (2009), Abandoned Language (2007), Absence (2005), From Filthy Tongue Of Gods And Griots(2002).

 

Negro Necro Nekros (1998). Ils confirment rapidement leur statut d’outsider carnassier du hip-hop alternatif en s’acoquinant régulièrement avec des groupes de rock (au sens large du terme) soit sur des collaborations discographiques aussi prestigieuses que réussies (albums de rencontres avec Techno Animal, Alec Empire, Faust, KID 606, Zu, Velma…), des tournées incessantes (avec des artistes aussi divers que  KRS One, Tomahawk, The Melvins, Grandmaster flash, Isis, Jesu, Dillinger Escape Plan, De La Soul, Pharcyde…) . Citant autant Aphex twin, que Massive Attack, My Bloody Valentine, Sonic Youth, le Velvet Underground ou le Wu Tang Clan, Dälek hisse les couleurs de Public Enemy sur le mât du Black Flag, et inculque le dialogue et la paix à toutes les grandes alternatives martiales de l’Amérique. Le flow âpre et rageur, mais toujours limpide, de Mc Dälek, distille ses lyrics, poétiques, engagés – véritable catalyseur sensoriel -. Monument noise, heavy psyché, revendiqué comme étant interprété avec la même attitude que les Black Sabbath ou les Melvins, en ressort une sorte d’agrégat sonore à la fois lancinant, rythmé et d’une froide efficacité, mixture savamment orchestrée à la croisée de l’electronica, du post-rock et de la musique contemporaine

 

DEAD OBIES

(Canada / Post rap)

https://www.facebook.com/deadobies

Tenants du post-rap, Dead Obies a vu le jour à Montréal au printemps 2011. En quelques mois, les rappeurs Snail Kid, 20Some, Yes Mccan, O.G. BEAR, RCA, et le producteur VNCE ont dressé la table de leur mythologie du $ud $ale avec le mixtape Collation Vol. 1.

Paru le 12 novembre 2013 via Bonsound, Montréal $ud, le premier album complet de la formation est un chemin de croix du $ud $ale au langage exalté. L’album a d’ailleurs été nommé en 2014 à l’Autre Gala de l’ADISQ dans les catégories Album de l’année – Hip-hop et Album de l’année – Choix de la critique ainsi que sur la longue liste du Prix Polaris. Le succès médiatique qu’a connu Montréal $ud a contribué à placer Dead Obies aux premières loges de la scène rap au Québec.

Après plusieurs spectacles d’envergures, un saut en Europe, le mixtape Collation Vol. 2 – Limon Verde: La Experiencia, le livre Montréal $ud et le dessin animé 4:20 avec Dead Obies, la formation est revenue à la charge avec un deuxième album, Gesamtkunstwerk, le 4 mars 2016. Enregistré en partie en studio et en partie devant public lors d’une série de trois spectacles affichant complet au Centre Phi, Gesamtkunstwerk s’est retrouvé sur la longue liste du Prix de musique Polaris

 

 

TARIF
Tarif prévente : 8€ / Sur place : 10€ - 8€ réduit / Abonnés Marché Gare et Pass Bizarre ! 6€ / Cliquez sur les logos pour plus d'infos sur les tarifs partenaires.