RENCONTRE AVEC DON GLOW !

2 novembre 2016

Attention, ils arrivent. Convoqués en première partie de Wooden Shjips, le trio Don Glow agitera dès les premières notes une lampe aveuglante, scintillante d’énergie sauvage et mystérieuse. Disciples des MC5, The Black Angels, Can, ils nous ont accordés quelques mots pour se mettre en jambe et visiter leurs (cool) influences.

 

 

Salut Don Glow, un régime particulier pour préparer un concert comme celui du 07 Novembre avec Wooden Shjips ?

Salut !  Et bien c’est le premier d’une petite série de concerts en novembre et c’est aussi la plus grosse date ! Un plat principal avant l’entrée, hum

 


Des réseaux occultes nous ont appris que vous aviez aussi un groupe de Mariachi. Seriez-vous des caméléons de la musique, si oui quel est votre prochaine aventure musicale, si non quel style de musique seriez-vous incapable de jouer ?  

 Disons que Don Glow est un exutoire pour nous trois, mais on aime évidemment jouer autre chose…les mariachis, c’est un groupe de salon avec lequel on prend beaucoup de plaisir, on se marre vraiment à jouer cette musique, qu’on apprend en même temps qu’on la joue, d’ailleurs. La musique binaire à guitare, on l’a digéré depuis un moment…La prochaine aventure musicale, l’avenir nous le dira !

 

Votre dernier album est un live à une soirée barbecue. Le prochain album de Don Glow sera-t-il végétarien ?

 Une amie a écrit « krautrock calorique » pour changer du « garage psyché » conventionnel qui nous définissait souvent sur les affiches de concert…Le prochain album de Don Glow sera plutôt conçu autour d’un studio d’enregistrement qu’autour d’un feu, ça c’est sûr

 

 

Pouvez-vous nous faire passer 4, 5 titres coups de cœur à transmettre aux visiteurs du Marché Gare ? 

Bastian : Gros fan de toute cette scène blues touareg dont le plus grand représentant est Tinariwen, j’ai beaucoup écouté le dernier album de Bombino, aussi beau que le précédent. Iyat Ninhay Jaguar,sublime.

Loïc : La compil’ African Nuggets qui fait échos aux Nuggets américains compilés par Lenny Kaye, un titre bien heavy groovy, de Keith Mlevhu…the bad will die…le feu est là ! le dernier disque qu’on m’ait offert.

Samy : Pour ma part j’ai envie de vous dire que tout ne pourrait pas être au mieux pour vous si vous n’obtenez pas le nouvel album de ces San Franciscan à la cool, j’ai nommé les Cool Ghouls. Encore un truc pour se mettre à poil à côté d’une rivière mais là on sent bien que l’hiver n’est qu’une légende inventé par ceux qui n’ont jamais goûté à l’appel de la nudité. Le tout est produit par le disquaire artiste à ses heures Kelley Stoltz dont je recommande également le “In triangle time” sorti l’année dernière et ce titre à la sauce Bowie meets Devo.

 

 

Vos prochaines actus :

 On sort un split avec Korto, un autre groupe bien calorique, en novembre, sur un micro label qu’on lance ensemble. Ca s’appelle John & Salomé. On joue au Brise Glace à Annecy le 16 novembre, d’autres dates à confirmer bientôt !

 

 

https://soundcloud.com/kelley-stoltz/litter-love-from-in-triangle-time
Galerie de photos